FArkOUT : Les mutations

Les mutations : Génétique et évolution MUTATIONS Icône

Fonctionnement et optimisations

Important : Il existe plusieurs façons de voir ou gérer les mutations sur vos dinosaures. En voici une, il en existe d’autres (selon les serveurs ou les mods utilisés). Nous connaissons déjà les bases de l’apprivoisement et de la reproduction optimisée (“imprint”).

La suite concerne les mutations. Pour une meilleure compréhension, nous allons travailler avec deux dinosaures aux statistiques identiques.

Cet article n’est utilisable que si nous possédons un mod de “spyglass”. La longue vue du jeu de base ne nous donnera pas certaines informations indispensables.

Les statistiques des parents :

Statistiques

Notre but va être d’obtenir une mutation lors de la reproduction pour augmenter son niveau (qui est la somme de chacune de ses statistiques) par rapport à celui de ses parents.

Vérifions l’arbre généalogique de notre animal :

Cliquons sur « Afficher les ancêtres » pour obtenir son arbre généalogique.

Arbre généalogique

Ici, il est vierge car issu d’apprivoisement (Ancètres sauvages).

généalogie

Une fois tout cela vérifié, nous lançons une reproduction. Pour savoir si un bébé a une mutation, allons dans l’arbre généalogique du bébé.

Mutations aléatoires

Nous voyons que le bébé, une femelle, a bien une mutation, du côté de sa mère. Elle possède également une mutation couleur, mais il arrive parfois qu'elle ne soit pas visible, comme ici. Mais la mutation couleur est systématique. En plus d’une mutation visible, elle peut aussi avoir une mutation sur l’une de ces statistiques (vie, attaque , poids, oxygène, ...)

Identifier la mutation :

Nous avons une mutation, c’est écrit. Règle de la mécanique simple de la mutation dans ARK :

1 mutation = 2 points de statistiques = 2 niveaux supplémentaires.

Dans de rares cas, il peut se produire deux mutations spontanées sur la même reproduction, il nous suffit de doubler le tout. Une double mutation peut avoir lieu sur la même statistique sans que cela soit systématique. Nous aurons le plus souvent deux mutations différentes.

Maintenant, pour connaître la mutation que nous avons obtenue, nous reprenons la “spyglass” et nous comparons les statistiques du bébé avec celles de ses parents :

Evolution

Le bébé est 451, soit 2 niveaux de plus que ses parents…

C’est excellent. Nous regardons les statistiques une à une en comparant les parents et le bébé.

Dans ce cas précis, nous voyons que le bébé a 2 points supplémentaires en nourriture, la mutation se trouve là.

Attention : Lorsque les mutations sont nombreuses, elles sont notées dans l’arbre généalogique (Exemple : 14/20) sans qu’elles soient exprimées.

Soyons prudents avec cela, en prenant soin de noter chaque mutation, et le niveau attendu du bébé.